Hot Best Seller

Le Château des trompe-l'oeil

Availability: Ready to download

1837, baie du Mont Saint-Michel. Le jeune Baptiste Rivière est convoqué au château d’Escreuil pour s’y faire dicter les dernières volontés de la propriétaire des lieux. Mais à son arrivée, le personnel se ligue pour lui interdire l’accès à sa chambre : Langlois, diabolique intendant du domaine, le vieux Simon, qui semble plus qu’un ordinaire jardinier, et même Séverine, la 1837, baie du Mont Saint-Michel. Le jeune Baptiste Rivière est convoqué au château d’Escreuil pour s’y faire dicter les dernières volontés de la propriétaire des lieux. Mais à son arrivée, le personnel se ligue pour lui interdire l’accès à sa chambre : Langlois, diabolique intendant du domaine, le vieux Simon, qui semble plus qu’un ordinaire jardinier, et même Séverine, la femme de chambre dont Baptiste cherche pourtant à se faire une alliée. Pourquoi la baronne d’Escreuil se cache-t-elle ? Qui est vraiment cette ancienne comédienne, veuve d’un aristocrate guillotiné sous la Terreur ? Bravant les mises en garde, Baptiste s’aventure dans les plus sombres recoins du domaine. Mais les apparences sont trompeuses, et en cherchant la baronne, c’est sa propre vérité que Baptiste va devoir affronter. Jouant sur les codes du conte gothique, du roman historique et du récit d’apprentissage pour mieux les subvertir, Le Château des trompe-l’œil offre une plongée vertigineuse et haletante dans les gouffres du passé et de l’âme humaine.


Compare

1837, baie du Mont Saint-Michel. Le jeune Baptiste Rivière est convoqué au château d’Escreuil pour s’y faire dicter les dernières volontés de la propriétaire des lieux. Mais à son arrivée, le personnel se ligue pour lui interdire l’accès à sa chambre : Langlois, diabolique intendant du domaine, le vieux Simon, qui semble plus qu’un ordinaire jardinier, et même Séverine, la 1837, baie du Mont Saint-Michel. Le jeune Baptiste Rivière est convoqué au château d’Escreuil pour s’y faire dicter les dernières volontés de la propriétaire des lieux. Mais à son arrivée, le personnel se ligue pour lui interdire l’accès à sa chambre : Langlois, diabolique intendant du domaine, le vieux Simon, qui semble plus qu’un ordinaire jardinier, et même Séverine, la femme de chambre dont Baptiste cherche pourtant à se faire une alliée. Pourquoi la baronne d’Escreuil se cache-t-elle ? Qui est vraiment cette ancienne comédienne, veuve d’un aristocrate guillotiné sous la Terreur ? Bravant les mises en garde, Baptiste s’aventure dans les plus sombres recoins du domaine. Mais les apparences sont trompeuses, et en cherchant la baronne, c’est sa propre vérité que Baptiste va devoir affronter. Jouant sur les codes du conte gothique, du roman historique et du récit d’apprentissage pour mieux les subvertir, Le Château des trompe-l’œil offre une plongée vertigineuse et haletante dans les gouffres du passé et de l’âme humaine.

36 review for Le Château des trompe-l'oeil

  1. 5 out of 5

    Laurelas

    Attirée par une promesse de roman gothique, j'y ai davantage trouvé un récit d'apprentissage mais ce n'était malgré tout pas pour me déplaire ! Le roman est écrit d'une plume délicieuse, réminiscente des auteurs du 19e (si ce n'est même du 18e) et l'intrigue qui mêle personnages historiques, souvenirs de la Révolution et mystères au Château d'Escreuil m'a personnellement gentiment tenue en haleine. Le dénouement m'a prise de court (ou presque, j'ai tout de même fini par en deviner les contours au Attirée par une promesse de roman gothique, j'y ai davantage trouvé un récit d'apprentissage mais ce n'était malgré tout pas pour me déplaire ! Le roman est écrit d'une plume délicieuse, réminiscente des auteurs du 19e (si ce n'est même du 18e) et l'intrigue qui mêle personnages historiques, souvenirs de la Révolution et mystères au Château d'Escreuil m'a personnellement gentiment tenue en haleine. Le dénouement m'a prise de court (ou presque, j'ai tout de même fini par en deviner les contours au fur et à mesure), je ne m'attendais pas à ça et le sujet est assez moderne et humaniste - bonne surprise ! Si vous aimez les romans historiques, peut-être que celui-ci vous plaira ?

  2. 4 out of 5

    La Passionnée

    Suivez-moi sur La Passionnée, sur Facebook: @LaPassionDesLivres Le château des trompe-l’œil – Christophe Bigot « -… Vous savez, Baptiste, il est des mystères qu’il vaut mieux ne pas trop éclaircir. » Avez-vous déjà envisagé un nouveau genre? Un nouveau format? Pour ma part, je fais de belles découvertes pendant ce défi entraînant, je ne m’attendais pas à aimer AUTANT ce challenge. Alors, cette fois-ci, mon Challenge NetGalley « Élargir ses horizons » m’a emporté vers une fiction pour adulte. 15 li Suivez-moi sur La Passionnée, sur Facebook: @LaPassionDesLivres Le château des trompe-l’œil – Christophe Bigot « -… Vous savez, Baptiste, il est des mystères qu’il vaut mieux ne pas trop éclaircir. » Avez-vous déjà envisagé un nouveau genre? Un nouveau format? Pour ma part, je fais de belles découvertes pendant ce défi entraînant, je ne m’attendais pas à aimer AUTANT ce challenge. Alors, cette fois-ci, mon Challenge NetGalley « Élargir ses horizons » m’a emporté vers une fiction pour adulte. 15 livres, du 5 mai au 5 juin 2022. Vous découvrirez sur La Passionnée de nouvelles chroniques en tout genre, en toute forme. Laissez-vous charmer! Baptiste Rivière, 25 ans, est un jeune notaire, le clerc de notaire pour être exacte, curieux qui aura la grande responsabilité de répertorier, inventorier, toutes les possessions, toutes les collections, de la dernière baronne d’Escreuil, Léonie de Selves, souffrante ou mourante. Soit, enregistrer son testament. Pour sa première mission en solitaire, Baptiste veut rendre hommage à son Maître Bouchard en donnant le meilleur de lui-même. En plus de faire le testament de la baronne, inventorier sa merveilleuse collection, il doit parler à la baronne, qui est toujours « indisponible ». Il fera tout pour parler à la vieille dame, quitte à mener sa propre enquête et s’annoncer lui-même. Toutefois, son projet est mené à mal par les gens qui vont l’accueillir à Escreuil et dont il ne sait à qui il peut faire confiance... D’abord, par le vieux cocher, qui s’avère également être le jardinier et éleveur de poules : Simon. Ensuite, par la gouvernante et cuisinière, la femme de Simon. Puis, finalement, la camériste et lectrice de la baronne, Séverine. Il pense de plus en plus que la baronne est en danger… tout comme lui-même. Avec des menaces à peine voilées : « Méfiez-vous de Langlois. Enfermez-vous pour dormir. Quelqu’un qui vous veut du bien. V » Avec des conseils… avisés : « Contentez-vous de remplir l’emploi pour lequel on vous a mandé ici. Et gare aux indiscrétions, ou j’en rendrai compte à qui de droit. » Et une méfiance maladive : « Je dois me méfier de tout le monde ici. Le jardinier, j’en suis sûr, est à la solde de Langlois. Je n’ai pas lieu de me plaindre de sa gouvernante de femme, mais ses façons de Cerbère m’inspirent tout de même quelque défiance. Enfin, je ne sais si je dois considérer la camériste comme alliée ou friponne. Mon seul espoir est de parler au médecin de la baronne, qui n’a pu être admis à son chevet. Je guetterai sa prochaine visite pour l’alerter de mes soupçons. » ET Avec une passion fascinante pour l’histoire, Baptiste va mener sa propre enquête afin de connaître l’histoire de la baronne, mais également pour la voir, tout simplement. Même si pour cela, il doit affronter des chiens sauvages, un chat autoritaire, un Simon agressif, une cuisinière indifférente, un médecin prévenant (ou bizarre) et une lectrice friponne… Jusqu’au jour où il la verra enfin. « Il attendait ce moment depuis des semaines. Et voici qu’il allait enfin s’entretenir avec celle qu’il avait crue cent fois morte. Sa présence hantait chaque pièce du château, chaque hectare du parc et désormais chacun de ses rêves. » Une histoire intrigante, avec une touche de suspense INTENSE. Ouf! Est-ce que j’ai accroché? Pas totalement malheureusement. J’ai aimé l’écriture, l’histoire, mais je connais l’écriture des années 1830, et c’est justement pour cela que j’ai décroché. J’avais l’impression de lire un roman de 1600, même moins que cela… C’est EXTRÊMEMENT rare que je n’aime pas un roman, et ce n’est pas encore arrivé. Il y a toujours quelque chose que j’ai aimé… Ici, c’est l’intrigue intensive que j’ai aimée, la détermination du personnage principal que j’ai aimée (Baptiste est un personnage enthousiasme, un rien nerveux et peureux…) ET la recherche de l’auteur pour son histoire (on ressent vraiment le souci du détail). Par ailleurs, les illustrations sont magnifiques; je trouve que cela donne une touche plus personnelle, plus réaliste à l’histoire. Par ailleurs, cela donnait une idée visuelle de l’histoire, de ce roman. Une intrigue monstre, une histoire entraînante, mais… je n’ai malheureusement pas accroché. Toutefois, ce roman est un bon entre-deux, une fiction surprenante à bien des égards, mais le mot du jour serait : INTRIGUANTE! Merci pour ce service presse! #LeChâteaudestrompeloeil #NetGalleyFrance #Fiction #adulte #secrets #aventure #obscurité #apparencestrompeuses #recherche #enquête #vérité #conte #Révolution #romanhistorique #histoire #récit #passé #suspense #danger #Révolution #menaces #ChallengeNetGalleyFR #NouveauxHorizons #Défis #Challenge #servicespresses #exclusivité #nouveauté #nouveaugenre #nouveauformat Date de sortie : 26 août 2022 (France) Résumé: 1837, baie du Mont Saint-Michel. Le jeune Baptiste Rivière est convoqué au château d’Escreuil pour s’y faire dicter les dernières volontés de la propriétaire des lieux. Mais à son arrivée, le personnel se ligue pour lui interdire l’accès à sa chambre : Langlois, diabolique intendant du domaine, le vieux Simon, qui semble plus qu’un ordinaire jardinier, et même Séverine, la femme de chambre dont Baptiste cherche pourtant à se faire une alliée. Pourquoi la baronne d’Escreuil se cache-t-elle ? Qui est vraiment cette ancienne comédienne, veuve d’un aristocrate guillotiné sous la Terreur ? Bravant les mises en garde, Baptiste s’aventure dans les plus sombres recoins du domaine. Mais les apparences sont trompeuses, et en cherchant la baronne, c’est sa propre vérité que Baptiste va devoir affronter. Jouant sur les codes du conte gothique, du roman historique et du récit d’apprentissage pour mieux les subvertir, Le Château des trompe-l’œil offre une plongée vertigineuse et haletante dans les gouffres du passé et de l’âme humaine.

  3. 4 out of 5

    Isabelle

    Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre en commençant ce roman et si j’ai eu une quelconque idée, elle s’est avérée totalement fausse ! Bien que sa parution ne soit prévue que le 26 août, il est proposé dans le cadre du Challenge NetGalley du mois de mai. Baie du Mont St Michel en 1837, Baptiste, jeune clerc de notaire, se présente au château d’Escreuil pour estimer la bibliothèque, la collection d’œuvres d’art et le mobilier afin de rédiger le testament de la baronne. Dès son installation l’ Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre en commençant ce roman et si j’ai eu une quelconque idée, elle s’est avérée totalement fausse ! Bien que sa parution ne soit prévue que le 26 août, il est proposé dans le cadre du Challenge NetGalley du mois de mai. Baie du Mont St Michel en 1837, Baptiste, jeune clerc de notaire, se présente au château d’Escreuil pour estimer la bibliothèque, la collection d’œuvres d’art et le mobilier afin de rédiger le testament de la baronne. Dès son installation l’atmosphère est tendue et le personnel déplaisant, lui interdisant l’accès de la chambre de la Baronne à qui il doit sa présence en ces lieux. Il tente par tous les moyens de la rencontrer, même à essayer de se faufiler la nuit dans ses quartiers et il en ressort relativement terrorisé ! Petit à petit nous allons apprendre l’histoire du château et de sa propriétaire avant, pendant et après la Révolution en suivant l’enquête que Baptiste va mener. Rien ni personne n’est ce qu’il semble être et nous allons de découvertes en surprises dont je n’imaginais pas le teneur un seul instant ! Bien qu’avec une atmosphère étrange et dérangeante, l’histoire a su m’accrocher, curieuse de voir où l’auteur comptait nous mener ! J’ai beaucoup apprécié les illustrations crayonnées qui parsèment le roman et appuie des moments de tension. Le vocabulaire est parfois très cru, mais je le signale uniquement pour les personnes que cela pourrait gêner, mais il n’est en aucun cas vulgaire et la langue est très belle ! En tout cas il porte bien son titre, empli de faux semblants et de trompe-l'œil ; un livre qui dément la légèreté qu’il laisse paraître au premier abord ! #challengenetgalleyfr #LeChâteaudestrompeloeil #NetGalleyFrance

  4. 4 out of 5

    Lison CARPENTIER

    En 1837, dans la baie du Mont Saint-Michel, Baptiste Rivière, clerc de notaire, est convoqué au château d’Escreuil pour prendre note des dernières volontés de la propriétaire des lieux. Il doit également établir l’inventaire de ses biens. Mais à son arrivée, on lui interdit l’accès à la chambre de la baronne. Celle-ci serait souffrante, lui assure l’intendant du domaine, le dénommé Langlois, personnage inquiétant flanqué de deux dogues menaçants. Simon, le jardinier, Rose la cuisinière et Séveri En 1837, dans la baie du Mont Saint-Michel, Baptiste Rivière, clerc de notaire, est convoqué au château d’Escreuil pour prendre note des dernières volontés de la propriétaire des lieux. Il doit également établir l’inventaire de ses biens. Mais à son arrivée, on lui interdit l’accès à la chambre de la baronne. Celle-ci serait souffrante, lui assure l’intendant du domaine, le dénommé Langlois, personnage inquiétant flanqué de deux dogues menaçants. Simon, le jardinier, Rose la cuisinière et Séverine la femme de chambre tiennent le même discours et lui défendent d’approcher la maîtresse des lieux. Qui est vraiment cette femme dont on lui relate la vie de comédienne et qui est veuve d’un aristocrate guillotiné sous la Terreur? En dépit des mises en gardes, Baptise se met en quête de la baronne, mais ne s’attend pas à devoir affronter sa propre vérité. J’ai été très intriguée par la couverture d’inspiration gothique, j’ai songé à nombres de récits fantastiques qui m’ont ravie lorsque j’étais ado, je pense à E.A Poe, G. de Maupassant ou T. Gautier, le style d’écriture en est d’ailleurs très proche… et je me suis précipitée les yeux fermés sur ce livre. Je m’attendais à un conte fantastique ou à une énigme policière et non à un roman qui oscille entre romance et récit historique et qui ne m’a malheureusement pas emballée plus que cela. Mon électrocardiogramme est resté plat, faute de réel suspense, mais je reconnais à ce roman d’incroyables qualités qui raviront d’autres lecteurs. Il s’agit en réalité d’un récit d’apprentissage dans lequel le personnage principal va se découvrir. La thématique intemporelle résonne toujours aujourd’hui. Le contexte est ancré dans l’histoire de la Révolution française et les réflexions des personnages intégrés dans cette époque m’ont à plusieurs reprises semblées très pertinentes. Au détour des pages, nous croisons Joséphine de Beauharnais, les peintres Jacques-Louis David et Anne-Louis Girodet. Si je n’ai pas pleinement apprécié l’intrigue, j’ai trouvé l’écriture élégante et raffinée. Certains passages sont assez crus, Baptiste Rivière puise en effet quelques romans lubriques dans une partie de la bibliothèque du château baptisée l’Enfer. Les apparences sont en effet trompeuses et ce récit prend une tournure inattendue. On devine que l’auteur passionné par la révolution française a fourni un travail de recherche considérable sur cette période. A souligner qu’à l’image de la couverture, des dessins au crayon illustrent agréablement le récit. Je remercie pour cette lecture Les Editions de La Martinière ainsi que #Netgalley.

  5. 5 out of 5

    Sylvaine Yvenou

    "Jouant sur les codes du conte gothique, du roman historique et du récit d'apprentissage pour mieux les subvertir, le Château des trompe-l'oeil offre une plongée vertigineuse et haletante dans les gouffres du passé et de l'âme humaine." Ces mots de l'éditeur résument fort justement l'ambiance de ce roman qui à ma plus grande surprise m'a captivée. Peu adepte du roman gothique, je me suis laissée prendre au piège et je remercie vivement les éditions De La Martinière pour l'avoir proposé en avant-pr "Jouant sur les codes du conte gothique, du roman historique et du récit d'apprentissage pour mieux les subvertir, le Château des trompe-l'oeil offre une plongée vertigineuse et haletante dans les gouffres du passé et de l'âme humaine." Ces mots de l'éditeur résument fort justement l'ambiance de ce roman qui à ma plus grande surprise m'a captivée. Peu adepte du roman gothique, je me suis laissée prendre au piège et je remercie vivement les éditions De La Martinière pour l'avoir proposé en avant-première pour le challenge NetGalley. 1837, Baptiste Rivière, jeune clerc de notaire, arrive au château d'Escreuil en baie du Mont Saint-Michel. Il est chatgé d'effectuer l'inventaire des biens , livres, meubles et tableaux et de recevoir les dernières volontés de la Baronne. Accueilli par Langlois, l'intendant du domaine, Baptiste découvre un univers impressionnant et s'étonne de ne pouvoir voir la Baronne, retranchée dans ses appartements. Peu de personnes s''occupent d'elle et de l'entretien du Château. Simon , le factotum, Rose l'épouse acariâtre de Langlois et Séverine, une jeune et jolie jeune femme, camériste et lectrice de la Baronne. Baptiste s'interroge, s'inquiète et se console en découvrant dans la bibliothèque l' Enfer... de l'enfer au paradis ... quelques pages non édulcorées parsèment ce roman, apprentissage oblige. A noter l'excellente idée d'intercaler des illustrations au crayon et bien sur l'élégance de l'écriture. Un roman en trompe-l'oeil qui mérite bien son titre, une lecture fort plaisante #LeChâteaudestrompeloeil #NetGalleyFrance !

  6. 5 out of 5

    Ashtraybooks

    Je n'aurais jamais pensé lire à nouveau de la littérature classique avec autant de plaisir. Pourtant, le roman dont il est question aujourd'hui a bien été écrit par l'un de nos contemporains ! On retrouve quelque chose des auteurs du 19e siècle, en tout cas on retrouve clairement l'ambiance de leurs romans dans celui-ci. Christophe Bigot restitue avec un réalisme immersif une époque d'entre-deux, encore gonflée d'amertume et d'espoirs déçus, stigmatisée à jamais par la violence d'un monde en quêt Je n'aurais jamais pensé lire à nouveau de la littérature classique avec autant de plaisir. Pourtant, le roman dont il est question aujourd'hui a bien été écrit par l'un de nos contemporains ! On retrouve quelque chose des auteurs du 19e siècle, en tout cas on retrouve clairement l'ambiance de leurs romans dans celui-ci. Christophe Bigot restitue avec un réalisme immersif une époque d'entre-deux, encore gonflée d'amertume et d'espoirs déçus, stigmatisée à jamais par la violence d'un monde en quête de libertés qui paraît retenir son souffle. Impossible d'ignorer la fascination de l'auteur pour la Révolution française. Pour ma part, je partage davantage la répulsion instinctive de Baptiste Rivière, le Rouletabille de cette histoire, à l'égard de cette période marquée par le sang et la fureur. J'ai renoué avec l'aversion que m'avait procuré les récits autour du régime de la Terreur, qui prête son écrin, ici, à une toute autre histoire... On retrouve un peu de Maupassant dans la galerie de personnages imaginés par Christophe Bigot, dans la description qui est faite de chacun. C'est d'autant plus vrai concernant les "petites mains" comme Rose Langlois ou encore la Marie. Les illustrations de Yohann Propin achèvent de nous plonger dans cette ambiance surannée. Avec ce roman, j'ai passé un excellent moment. Les mystères distillés au fil des chapitres tiennent en haleine, au point que les pages défilent, s'envolent sous nos yeux, chacune chargées de nouvelles questions, et de révélations plus détonantes encore ! Car c'est un véritable page-turner à la mode d'autrefois que propose Christophe Bigot avec son Château des Trompe-l'œil. Un roman pétri de faux-semblants et d'intrigues en tiroirs, dont il émane un amour profond pour les mots et ce qu'ils permettent de dire, de mille façons. Entre roman historique, saga familiale, conte gothique et pamphlet humaniste, Le Château des Trompe-l'œil réserve un nombre incalculable de surprises !

  7. 4 out of 5

    SCHNEIDER Mélanie

    Un château, une baronne faussement absente mais vraiment mourante ; Baptiste, un clerc de notaire venant faire l'inventaire, des habitants pas accommodants, et des secrets, des énigmes, des hypothèses, des histoires croisant la grande : des ingrédients engageants qui n'ont pas tenu toutes leurs promesses dans cette ivresse livresque... Je me suis perdue dans cette atmosphère, entre roman historique, gothique et psychologique ; trop de dates, trop de destins durs rendent cette lecture sans commun Un château, une baronne faussement absente mais vraiment mourante ; Baptiste, un clerc de notaire venant faire l'inventaire, des habitants pas accommodants, et des secrets, des énigmes, des hypothèses, des histoires croisant la grande : des ingrédients engageants qui n'ont pas tenu toutes leurs promesses dans cette ivresse livresque... Je me suis perdue dans cette atmosphère, entre roman historique, gothique et psychologique ; trop de dates, trop de destins durs rendent cette lecture sans commun fade, avec pourtant un point à souligner, la thématique d'actualité sur une sexualité pas toujours assumée, bien souvent niée mais ô combien défendue, sans abus, dans une société qui se veut plus ingénue que la réalité... Rapide chronique pour un titre, qui mérite des amateurs de curiosités bien trouvées, des passionnés de pages bien illustrées, des lecteurs aimant les faux-semblants, les leurres et méandres d'une intrigue bien menée qui pourrait bien les emmener, même si, pour ma part, je suis restée au départ... Merci néanmoins pour cette découverte, Le Château des trompe-l’œil, de Christophe Bigot, dans le cadre du challenge de mai, pour un genre qui sort de mes sentiers (re)battus, aux éditions de La Martinière, à NetGalley enfin...

  8. 4 out of 5

    Sylvie Crawshaw

    Un récit haletant dans lequel Baptiste Rivière, le personnage principal vit des aventures inquiétantes dans un château où les habitants semblent particuliers et pas vraiment accueillants. Il a été envoyé pour établir le patrimoine d'une vieille baronne à l'article de la mort qui souhaite faire son testament, pourtant elle ne semble pas pressée de le rencontrer. Baptiste Rivière va essayer de découvrir malgré ses craintes et ses déboires ce qui a pu arriver à cette femme en déambulant dans le châ Un récit haletant dans lequel Baptiste Rivière, le personnage principal vit des aventures inquiétantes dans un château où les habitants semblent particuliers et pas vraiment accueillants. Il a été envoyé pour établir le patrimoine d'une vieille baronne à l'article de la mort qui souhaite faire son testament, pourtant elle ne semble pas pressée de le rencontrer. Baptiste Rivière va essayer de découvrir malgré ses craintes et ses déboires ce qui a pu arriver à cette femme en déambulant dans le château, cherchant dans les pièces tel un enquêteur les éléments qui pourront lui permettre de comprendre l'histoire de la baronne tout en se découvrant lui-même. Une lecture qui m'a plu et qui m'a rappelé les récits fantastiques du XIXe siècle où le lieu et les tableaux jouent aussi un rôle important. Je me suis laissée porter par le rythme de l'histoire, la fluidité de l'écriture, par les descriptions des pièces du château, les tableaux, et l'histoire complexe de la baronne. J'ai apprécié le personnage principal qui s'intéresse de plus en plus à l'endroit et à ses habitants jusqu'à créer des liens avec eux au-delà du travail pour lequel il est venu. A lire. @sylviecrawshaw

  9. 5 out of 5

    Millina

    L’histoire a mis du temps à démarrer. La plume était belle. Les phrases coulaient de source, mais je n’étais pas dedans. Ensuite, soit je me suis habituée, soit le style s’est un peu épuré, et j’ai pu plonger dans le récit. À travers le point de vue du jeune Baptiste, la(e) lectrice(eur) découvre un mystérieux château et ses habitants. Baptiste est employé chez un notaire. Celui-ci lui a confié une tâche : faire l’inventaire de la fortune de Madame la Baronne pour son testament. Il est convié à L’histoire a mis du temps à démarrer. La plume était belle. Les phrases coulaient de source, mais je n’étais pas dedans. Ensuite, soit je me suis habituée, soit le style s’est un peu épuré, et j’ai pu plonger dans le récit. À travers le point de vue du jeune Baptiste, la(e) lectrice(eur) découvre un mystérieux château et ses habitants. Baptiste est employé chez un notaire. Celui-ci lui a confié une tâche : faire l’inventaire de la fortune de Madame la Baronne pour son testament. Il est convié à séjourner au château d’Escreuil. La tâche qui l’attend est titanesque. Il y a des pièces et des pièces de valeur à trier, évaluer, inventorier et ranger. Cependant, il est tourmenté, il est au château depuis plusieurs jours, et toujours aucun signe de la baronne. Quand il demande une entrevue avec la baronne, le personnel du château lui répond qu’elle est trop fatiguée ou pas en état. Mais que se passe-t-il ? Baptiste devient soupçonneux d’autant plus qu’il a surpris des messes basses échangées entre deux membres du personnel. Ils complotent pour se débarrasser de la baronne. Qui sont-ils ? Le mystérieux Langlois et son amante  Séverine ? Langlois et sa femme ? La femme de Langlois et le jardinier ? Ont-ils tué la Dame d’Escreuil ? Qui est le bénéficiaire du testament ? Les questions se bousculent. L’attitude des différents protagonistes n’aide pas notre jeune notaire. Baptiste les soupçonne tous, tour à tour : l’intendant, le jardinier, la femme de chambre. Ils font tous de bons suspects. Baptiste tente de poser des questions. Il tourne autour du pot. Il craint d’être le prochain à disparaître. Comme lui, la(e) lectrice(eur) est mu(e) par l’envie de connaître les secrets ainsi que l’identité de la mystérieuse baronne.  Baptiste est attachant. Il ne souhaite qu’une chose : être accepté. Sa vie personnelle en fait les frais. Il s’est fiancé pour rentrer dans le moule, car au XIXe siècle, un homme célibataire, ne s’intéressant pas aux femmes, fait tache. Sa fiancée est une fille simple. Elle remplira parfaitement le rôle d’épouse. Cependant, il n’y a pas de passion. Cela semble n’être qu’un détail pour Baptiste. Il profite de cette parenthèse pour revenir à l’essentiel. Qu’est-ce qui a vraiment de l’importance : le regard des autres ou le bonheur ? Pour l’un comme pour l’autre, il faut saisir son courage à deux mains, et assumer ses choix. Finalement, cette mission est l’occasion pour Gabriel : de grandir, de s’assumer et de se poser les bonnes questions.  Ce roman est construit comme un thriller. L’histoire dépasse la simple disparition ou le meurtre. L’auteur nous pousse à fouiller. La communication semble être le maître mot. L’absence de la baronne est une excuse pour démontrer la complexité des relations humaines.  À travers Baptiste, l’auteur pousse son auditoire à s’interroger. Certes, l’histoire a lieu au XIXe siècle, mais le paraître est toujours important. La seule différence, c’est que notre société se veut plus ouverte, mais l’est-elle réellement ? Pourtant, les questions d’identité de genre continuent nous déranger. Aujourd’hui, les membres des communités LGBT+ sont mieux intégrées, mais ils continuent de faire face à la défiance et au rejet. Certains pourraient être tentés de se cacher pour être tranquilles. Ce roman interroge et j’adore ça.  L’auteur construit l’ambiance autour du château et de ses personnages. Ils ont de nombreux coins et recoins, des zones d’ombres et une certaine mélancolie. J’ai eu des difficultés avec le style de l’auteur. Le cadre et les illustrations donnent le ton. Ils contribuent à une intrigue hors du temps et hors de tout. C’est l’occasion de briser les chaînes du socialement correct, car la société n’est pas là pour juger.  La fiction historique est peu présente. Elle a son importance dans le dénouement. L’Histoire justifie les choix de vie de Baptiste. Et elle a plus d’implication dans l’intrigue qu’on le croit.  En résumé, la(e) lectrice(eur) évolue au cœur d’un décor médiéval. Ce château gothique renforce le mystère et la mélancolie. La plume de l’auteur est belle, imagée malgré quelques petites longueurs. Une petite mise en garde : les apparences sont trompeuses. L’auteur y voit d’ailleurs l’occasion d’y glisser une critique sociale. Le paraître est important, tellement qu’il maintient à distance les autres ainsi que le bonheur.

  10. 4 out of 5

    Céline Saint-Charle

    J'ai lu ce roman dans le cadre du challenge NetGalley, sans trop savoir à quoi m'attendre. D'inspiration gothique, l'ouvrage fait de l'œil à Bram Stoker, aux sœurs Bronte et à Wilkie Collins, mais également aux œuvres plus licencieuses comme celles de Choderlos de Laclos et le Marquis de Sade. Christophe Bigot sème vrais et faux indices au fil des pages, nous promenant à sa guise dans une intrigue à multiples niveaux. Nous sommes aussi perdus que le pauvre Baptiste, antihéros souvent comique malgr J'ai lu ce roman dans le cadre du challenge NetGalley, sans trop savoir à quoi m'attendre. D'inspiration gothique, l'ouvrage fait de l'œil à Bram Stoker, aux sœurs Bronte et à Wilkie Collins, mais également aux œuvres plus licencieuses comme celles de Choderlos de Laclos et le Marquis de Sade. Christophe Bigot sème vrais et faux indices au fil des pages, nous promenant à sa guise dans une intrigue à multiples niveaux. Nous sommes aussi perdus que le pauvre Baptiste, antihéros souvent comique malgré lui.. L'écriture est riche et ciselée, le contexte historique rigoureux et passionnant. Je regrette toutefois quelques longueurs et détours inutiles qui cassent un peu le rythme. Malgré cela, Le château des trompe-l'œil reste un superbe hommage au genre, qui porte bien son titre !

  11. 4 out of 5

    Ynelva Li Vilaine

    Une lecture très intéressante et surprenante. J'ai d'abord été attiré par l'aspect conte Gothique, puis le mystère m'a accroché et ne m'a pas lâcher. Le twist (ou révélation c'est comme on veut) ne tombe ni comme un cheveux sur la soupe comme ça peut souvent être le cas, ni ne fait retomber la pression comme un soufflé raté. Au contraire je l'ai trouvé juste et bien amené. Seul bémol pour moi, l'absence de Trigger Warning qui bien qu'il s'agisse d'un livre pour adulte, aurait été bienvenu. En eff Une lecture très intéressante et surprenante. J'ai d'abord été attiré par l'aspect conte Gothique, puis le mystère m'a accroché et ne m'a pas lâcher. Le twist (ou révélation c'est comme on veut) ne tombe ni comme un cheveux sur la soupe comme ça peut souvent être le cas, ni ne fait retomber la pression comme un soufflé raté. Au contraire je l'ai trouvé juste et bien amené. Seul bémol pour moi, l'absence de Trigger Warning qui bien qu'il s'agisse d'un livre pour adulte, aurait été bienvenu. En effet il y a de nombreuses mention de Sade et notamment la fin de la philosophie dans le boudoir ce qui peut être choquant, qu'on soit adulte ou non. (perso j'avais réussi à oublier cette fin horrible 😅) Sans ça je pense qu'on est pas passé loin du coup de cœur 😊

  12. 5 out of 5

    Alexandra D.

    https://livresforfun.overblog.com/202... https://livresforfun.overblog.com/202...

  13. 4 out of 5

    Juliette Revemont

    Totalement innatendue comme lecture je ne m'attendais pas du tout à ça ! (et c'était une bonne surprise) Totalement innatendue comme lecture je ne m'attendais pas du tout à ça ! (et c'était une bonne surprise)

  14. 4 out of 5

    Kittiwake

  15. 5 out of 5

    L'antre du bonheur

  16. 5 out of 5

    Vicky And

  17. 5 out of 5

    Sasha

  18. 5 out of 5

    Laurence

  19. 5 out of 5

    Juliette

  20. 5 out of 5

    Angelic Sword

  21. 5 out of 5

    Gergely Varga

  22. 4 out of 5

    DameJeuneVieille

  23. 5 out of 5

    Flora - Monprochainlivre

  24. 5 out of 5

    Shabbesses

  25. 5 out of 5

    Laura

  26. 5 out of 5

    Alisa

  27. 5 out of 5

    Adrien Corbeel

  28. 5 out of 5

    Armoire à lire

  29. 5 out of 5

    Sabrina Auger

  30. 4 out of 5

    Léa

  31. 4 out of 5

    Shanna

  32. 5 out of 5

    Flolight

  33. 5 out of 5

    Margo

  34. 5 out of 5

    Pickbooks

  35. 5 out of 5

    India

  36. 4 out of 5

    Alexandra Feodorovna

Add a review

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Loading...